Publié le

Acoustique VS Électronique – pourquoi choisir ?

Chers batteurs,

Arrêtons d’être dogmatique et retrouvons enfin notre crédibilité. On voit encore beaucoup trop de batteurs s’arc boutter sur des positions idéologiques sur le fait de savoir si il faut jouer sur un kit acoustique ou électronique. Il est temps de faire preuve d’un peu de pragmatisme et pourquoi pas ne pas reprendre le meilleur des deux mondes à nos fins. N’oubliez pas que vous êtes des mucisiens avant tout !

Récemment j’ai commencé à développer un kit hybride à partir d’une batterie électronique. Au fur et à mesure que je travaillais mes rudiments je réalisais quelles étaient les éléments qui me posaient problème et ceux dont je pouvais très bien m’accomoder.

Actuellement j’en suis arrivé au stade suivant au fur et à mesure de mes recherches. Premièrement même un kit entièrement électronique est tout à fait viable en 2017, soyez honnête et arrêtez de jouer les puristes. Je joue sur une Traps EX500 qui fait tout à fait l’affaire niveau sample et la sensation sur la plupart des « fûts » est tout à fait correcte. J’ai une quarantaine de kits différents du Jazz au metal, l’encombrement est minime ainsi que la puissance sonore tout à fait gérable et la possibilité de jouer au casque par dessus le marché.

Maintenant que vous êtes refait dans quels sens peut-on améliorer ce kit car oui la batterie électronique de manière générale et même pour les modèles les plus avancés n’égale pas une acoustique. Mon avis est que il y seulement deux éléments de manières générale qui pose problème à savoir :

  1. La caisse claire

  2.  Les cymbales

En effet, pour le coup je trouve que beaucoup trop de caisse claire électronique manque cruellement de sensation et comme cela reste le tambour principal devant les toms et la grosse caisse à mon sens cela paraît tout à fait cohérent d’acheter à la rigueur une caisse claire acoustique de qualité qui fera votre personnalité de batteur et par ailleurs vous permettra je jouer au balai et avec toutes les nuances que cela implique.

Les cymbales sont définitivement irremplaçables, même si certains pads font l’affaire, les propriétés intrinsèques de l’instrument qui en font un idiophones permettent difficilement de numériser celles-ci. Sans parler du manque cruel de nuance que l’on peut créer sur ces dernières.

Avantage de ce set up ? Au prochain concert je me déplace uniquement avec ma caisse claire sous le bras et mes cymbales dans le dos et basta. Donc gain de temps, d’espace mais également d’argent. Quitte à acheter différente caisse claire par la suite pour diversifier mon style, cela restera plus abordable que de racheter un kit complet. (Et à stocker également). D’autant plus qu’une bonne caisse claire équivaut environ au même prix qu’une guitare de bonne facture donc vous pourrez enfin faire comme vos potes guitaristes en démarrant une collection.

Et les problèmes de son alors ? Oui forcément rebasculer sur une snare et un set de cymbales peut poser problème niveau sonore surtout en appartement. Mais je pense qu’il existe suffisament d’accessoires ou de paliatif pour réduire le volume des instruments que nous aborderons une prochaine fois 😉

 

 

Publié le

LES 3 PLAIES DU BATTEUR MODERNE (Et comment y faire face)

Et Apollon descendit de son piedestal et regarda le primo-batteur, le premier batteur de l’histoire de l’humanité et lui dit avec ces mots : « Toi le blaster, tu as péché en t’adonnant à l’instrument des démons. Pour t’absoudre toi et tous tes descendants vous subirez les trois plaies du batteur« . Et pour chacune d’entre elle il donna un coup de tambour irrévocable.

BAM ! « Ton porte-monnaie toujours vide seras car ton matériel la peau des os il t’en coûtera« 

BIM ! « A jamais avec tes voisins tu t’engeuleras car ton instrument toujours raisonnera« 

BOUM ! « Ton ostéo, chaque mois tu consulteras, car ton kit le dos te cassera« 

Et depuis ces temps immémoriaux toi et tous tes congénères à jamais vous êtes condamné par une volonté divine à subir votre destin.

Heureusement, la science et la passion se sont alliés au fur et à mesure des époques pour te fournir toute la technologie nécessaire à la poursuite de ton confort peut-être un jour enfin retrouvé.

Batterie électronique, Batterie de voyage, batterie pas cher, sampler, djembé, et plein d’autres fantaisies issues du génie créatif des esprits les plus sains.

Mais ô grand jamais il n’a été trouvé de solution définitive. Et depuis ces temps immémoriaux chaque batteur est condamné à charger sa 106 jusqu’à l’essieu et dans l’espoir de trouver une place proche de la scène s’en va promener ses fûts dans la nuit noire pour les siècles des siècles. Ba-dum-tsss

Et sinon il y a LoveHit qui t’aide à trouver un gentil batteur proche de chez toi pour louer une batterie, un mois, une semaine ou un soir :p

Rendez-vous sur : https://cymbals.lovehit.eu/

Publié le

TOUT L’OR DU PÉROU ! – Cymbals : Thick vs Thin

Paper thin, thin, medium thin, medium, medium heavy, heavy, rock weights. Telles sont les mentions que tu trouveras sur les cymbales plus ou moins récentes. Mais avant d’entrer au cœur du sujet, une petite mise en abîme.

Te voilà bien avancé, tu pousses timidement la porte du magasin. C’est ton premier achat et tu as ramené ta tirelire en cochon avec toi. Les jambes tremblantes tu cherches le rayon percus. Cette mission est déjà loin d’être évidente. Des contrées hostiles de basses et de guitares des odeurs de bois moites et d’aciers rouillés emplissent tes narines.

Un mec un peu crasseux les cheveux longs se plantent devant toi. “Hey tu es batteur tu veux pas rejoindre son groupe ?”. Un peu comme la vermine qui attirent ses congénères les voilà se ruant sur toi le seul batteur pour un ratio de guitariste égale à 1/10.

“Non le mien”

“Plutôt le mien, on a de la bière”

“Et dans le nôtre on a une chanteuse”

Te voilà la nouvelle diva. Mais tu dois continuer d’avancer, ne te laisse pas distraire, car beaucoup ne sont que de beaux parleurs. Tu passes devant le comptoir où le vendeur se bât avec un client mécontent. A côté, le guitar tech est en train de torturer une de ces malheureuses. Le voilà qui coupe toutes les cordes d’un seul coup. (Et ça se dit professionnel) Un vrai purgatoire.

Soudain, au coin d’une arche, tu crois être arrivé, un tabouret, puis un banc, et … oh mon dieu ! Tu t’es fait tromper par le rayon clavier ! Les trônes t’ont induit en erreur ! Heureusement, tu es presque arrivé, plus que quelques mètres à effectuer.

Et enfin tu les reconnais leurs reflets dorées dans la nuit. Leurs alignements parfaits. Leurs courbes sensuelles et leurs cloches bien galbées. C’est un peu comme si tu avais trouvé les mystérieuses citées d’or. Elles sont toutes là et elles t’attendent. Encore vierges de quelconque utilisation il va falloir néanmoins choisir. Ta bourse est quasi vide depuis des mois malgré la valorisation de ton RSA et tu ne pourras pas toutes les honorer.

Tout dépendra évidemment de ta technique. Commençons par les « Thin ». Plus elle sera fine plus la note (pitch) sera grave et plus son sustain sera court. Plutôt adaptée aux batteurs de jazz. En effet même si elles sont considérées comme plus résistantes par leur capacité à se plier leur volume de sortie est également plus faible. Les « Thin » accompagnerons donc plutôt de petites formations typiquement trio ou quatuor et de préférence des instruments non amplifiés type piano et contrebasse.

Les « Thick » ou « Heavy » sont donc plus épaisse avec une note plus aiguë et un volume de sortie plus fort. Parfait pour les plus grosses formations et également pour accompagner des instruments amplifiés, guitares et basse électriques, etc. Paradoxalement elles sont plus fragiles, car moins flexible que leurs opposées, mais la note tiendra plus longtemps.

A noter que l’épaisseur sera à corréler avec la taille. En effet la taille influera les mêmes caractéristiques que l’épaisseur à savoir : la note, le sustain, la résistance, le volume, l’attaque, la réponse.

Le poids étant bien sûr la somme de la taille et de l’épaisseur.

Attention, l’épaisseur est bien une valeur relative à prendre en compte. C’est-à-dire qu’elle n’a d’intérêt qu’en comparaison d’autres cymbales du même types et de la même taille. On ne mélange pas les torchons et les serviettes.

Et là, tu la vois. Elle brille autant que les autres, mais tu sais déjà que vous allez passer vos concerts ensemble. C’est une Medium. Elle a tout ce qu’il faut pour elle. Ronde et galbé sa finition dorée t’a déjà charmée. Au premier coup de baguette du sais qu’elle a connu d’autres batteurs avant toi. Mais qu’importe le déstockage. Elle est ta nouvelle muse et tu repars avec sous le bras en courant aussi vite que possible tel un conquistador pillant tout l’or du Pérou. Le vendeur te poursuivant au dehors pour récupérer son fameux trésor.